Navigation Menu+

Une reprise difficile.

Les 21 et 22 Juin 2019 Les Rousses.


Nous voilà repartis après un arrêt bénéfique de plusieurs jours.

La mise en route est laborieuse. Il faut remettre en route les organismes et le mental.

 

 

Cabotte semble heureuse de me retrouver près d’elle. Elle avance d’un bon pas régulier et ainsi me motive. Je ne veux pas la décevoir. Elle prend le relais quand je suis dans le creux de la vague.

Après plusieurs heures de marche le temps se gâte. Il va pleuvoir. Je me dirige vers un centre équestre qu’une personne m’a indiqué dans le village. Je suis reçu par une monitrice d’équitation. Elle informe la propriétaire de ma présence. Celle-ci accepte de m’accueillir.
Sylvie la propriétaire est une femme très active, elle surfe entre sa vie de famille et la gestion de son centre équestre. Celui-ci fonctionne très bien. Il y a de nombreux cours. Son frère François l’aide aussi. Ils sont jumeaux. Son frère est un taiseux qui sait vous poser les bonnes questions. Je le perçois comme cela. Je peux évidemment me tromper. Il s’intéresse à ce que je fais. Je lui prête mes bouquins.
Sylvie a peu de temps à m’accorder. En plus des cours d’équitation elle organise une sortie équestre pour le dimanche. Je la comprends et évite de la solliciter. Je suis très content d’être à l’abri.
Je dors dans un grenier à foin au-dessus des box des chevaux. Je suis très bien. Seul un chat tigré vient me visiter. Il m’observe un long moment assis sur son derrière.
– Qu’est-ce qu’il fout là cet énergumène ? Ici c’est mon royaume. Il va faire fuir les souris. Vivement qu’il se casse. C’est mon terrain de chasse.
Il insiste puis s’en va en un coup de vent. Les chats sont ainsi. Il reviendra très souvent dans la nuit. Je m’amuse à le surprendre avec ma lampe frontale. Il semble très inquiet par ma présence.
Il pleut vraiment fort.
Je reste une journée de plus à l’abri. C’est incroyable mais c’est comme cela, la pluie m’accompagne une fois de plus. Je n’ai pas le choix. Je subis les intempéries. J’espère des jours meilleurs. Je ne peste plus. C’est de l’énergie perdue pour rien. Moi le surexcité, je deviens zen par défaut et non par sagesse ou philosophie.
Sylvie entre deux occupations m’a montré le chemin que je devais prendre. Elle me donne une carte et trace la route pour m’éviter des situations compliquées dans les sentiers. Elle en profite pour m’offrir un pâté de foie maison de sa conception. Elle sait cuisiner.
Le lendemain le soleil est enfin de retour. C’est simple, il suffit d’attendre. Les choses ne peuvent que s’améliorer en ce qui me concerne.

www.centre-equestre-tinguely.com

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *