Navigation Menu+

Une famille où l’on se sent bien

Le 29 Mai 2019 Sapey-en-Chartreuse.


Nous arrivons au village. Je suis légèrement épuisé. Je vais boire une bière locale dans un bar associatif. C’est de plus en plus fréquent de rencontrer ce type d’association dans les villages. Ils essaient de créer ou de recréer du lien en offrant diverses activités sociales et culturelles. Ici c’est La Bonne Fabrique. Ils se définissent ainsi (c’est un lieu de rencontres basé sur le « faire ensemble » dans un esprit de mutualisation et de partages d’expériences). On y trouve : un bar, une brasserie artisanale, des prêts d’outil, des ateliers créatifs, des partages de savoir divers, un jardin collectif et un projet de rucher. Ce lieu est très accueillant. Il est animé par des jeunes gens pleins d’enthousiasme et de volonté. Ils veulent rendre cet endroit vivant au service du village. Leur concept est très avancé et semble mobiliser du monde. Une belle initiative à encourager. Un bel exemple de réalisation.
Ils me mettent en contact avec un couple qui possède des ânes sur le village. À la sortie de l’école elle vient à la Fabrique me chercher et nous partons chez elle.
Nous passons une belle soirée en famille. Les enfants sont adorables. Les parents m’expliquent qu’ils ont randonné avec les ânes sur plusieurs jours. Ils les connaissaient, savent les comprendre et les apprécier. Ils s’en occupent au mieux de ce qu’ils savent faire.
Ils sont tous les deux médecins. Comme l’anesthésiste, j’ai l’impression que pour eux l’humain est au centre de leurs préoccupations. En tout cas pour moi c’est rassurant de rencontrer des personnes comme eux. On se sent bien avec eux.
Le soir nous jouons aux cartes. Je ne me souviens plus le nom de ce jeu. C’est un jeu particulier où enfants et adultes peuvent jouer ensemble. Où chacun a sa chance. Ce qui est intéressant, c’est qu’il faut connaître le caractère et la personnalité des personnes avec qui l’on joue. Il faut deviner après un indice (parfois déroutant) donné par l’un d’entre nous sa carte posée au milieu de quelques-unes que nous avons choisi dans notre stock de cartes en main. Chaque carte pouvant posséder l’indice supposé par celui qui le définit. C’est difficile à expliquer sans y jouer. Ce n’est pas tout à fait cela en réalité. Mais il y a l’essentiel je crois. C’est un peu plus subtil quand on y joue. Moi qui déteste jouer, je trouve ce jeu interactif et surtout très convivial. Quand tu devines tu as un point. Celui qui a posé sa carte aussi. Mais si tout le monde trouve celui qui a mis la carte, ce dernier n’a pas de point. Trop facile à trouver égale un zéro pointé. Des règles simples pour tout le monde.
Si vous lisez ce texte j’aimerais que vous me communiquiez le nom de ce jeu.
Ils m’invitent à rester plusieurs jours chez eux. Je refuse car j’ai toujours du mal à repartir après quelques jours d’arrêt. Ils sont sympas. Nous aurions bien des choses à nous raconter. Mais je dois partir. Il me reste beaucoup de chemin à parcourir. Le contact a été facile. Comme si on se connaissait depuis longtemps. Drôle et belle impression.

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *