Navigation Menu+

Scatologique

Le temps presse

Lui il court, compresse une énigme retenue entre les fesses.

Des idéogrammes

Féminin, masculin peu importe.

Le choix est mal imprimé !

Le désir trop exprimé !

La rencontre un sordide trou noir malgré tout très engageant.

Enfin porte close lumière.

Isolé des regards il savoure l’intimité de se savoir muré et présent au rendez-vous

Il n’est jamais trop tard

Les besoins savent attendre quand ils s’apprêtent à se rendre.

Un épouse-fesses s’affaisse avec résistance

S’applique avec compétence.

Mâchoires crispées

Estomac oppressé

Respiration opprimée

Soulagement

De l’épicentre, sphincters relâchés.

Expulsion de l’excédent, du trop plein du dedans

Du quotidien.

Après l’effort le… Non pas encore !

Notre homme est livré à son sort.

Devant lui sur les murs maculés

Quelques anonymes s’expriment d’une façon curieuse

Sentimentale

Caricaturale. 


Tu plantes ton doigt comme il se doit

Tritures, récures une ravissante crotte de nez

Logée séchée dans sa cavité.

Entre le pouce et l’index dans un rituel complexe

Tu la roules

              La déroules

              La reroules en boule…

                                       L’eau à la bouche

Quelque peu gêné !

                                                            Tu te regardes, t’attardes, prends garde.

                                                            Prestement

                                                            Étonnamment expérimenté, d’un mouvement de poignet

                                                            Tu décroches incognito

Ton compromettant fardeau !

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *