Navigation Menu+

Les odeurs de l’automne.

Le 17 Septembre 2019 Solignac-Sous-Roche.

Ce matin, après sa déprime passagère de la veille, Cabotte se trouve dans de bonnes dispositions. Nous avons appris qu’il y avait eu de fortes et sporadiques pluies ces derniers jours. Les chemins et les sentiers étaient ravagés. Un vrai chaos par endroit. L’eau avait emporté une bonne partie de la terre laissant apparaitre des rochers saillants et des dalles hautes comme des marches d’escalier.

C’est sur un sentier accidenté que nous nous sommes engagés. Il fallait contourner certains cailloux. La pente était raide. Cabotte devenue experte avançait lentement mais d’un pied sûr. Elle cherchait le meilleur itinéraire à travers cet éboulis. Parfois elle glissait. Elle m’éblouissait par son adresse et aisance. Enfin en bas. J’étais soulagé, pas de casse.

Nous avons traversé l’Ance puis remonté un chemin bitumé jusqu’au café du moulin. C’est un bar rustique, typiquement rural, dans un très bel endroit ombragé et agréable. J’en ai profité pour manger une croûte et boire plusieurs demis. Le propriétaire m’a indiqué un champ près de l’Ance pour Cabotte et moi. C’était très frais. Une vague de fraîcheur m’enveloppait. Ça sentait les prémisses de l’automne. Beaucoup d’humidité.

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *