Navigation Menu+

Les humeurs vagabondes de Cabotte d’Aureilhan.

La mine d’or qui sommeille en moi est imprenable au toucher et invisible à l’œil nu, juste abordable lorsque l’opportunité d’une rencontre sincère et libre s’offre à moi.

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *