Navigation Menu+

Les humeurs vagabondes de Cabotte d’Aureilhan

J’ai cru l’entendre réfléchir tant son silence suspendu était parlant.