Navigation Menu+

Les humeurs vagabondes de Cabotte d’Aureilhan.

Je n’aime pas ces singes savants, trop sérieux qu’ils sont

pour qu’on leur apprenne à faire des grimaces.

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *