Navigation Menu+

Le maître provisoire d’une belle demeure

Le 21 Mars 2019 Un endroit après Villefranche-de-Lauragais.

Nous voilà arrivés dans une ancienne ferme restaurée avec goût et classe. Son propriétaire nous reçoit avec courtoisie et me propose son gite familial pour la nuit. Il me dit que sa femme et lui ne seront pas là ce soir car ils partent à Toulouse voir un spectacle d’un certain comique dont je n’ai pas retenu le nom. Nous aurions pu passer une bonne soirée à échanger divers propos mais je ne pouvais pas tout avoir. Un gite, une douche bien chaude, un bon lit, une cuisine pour me préparer ma tambouille et surtout pas de tente à monter. En prime, il me laisse quatre œufs de leurs poules. Omelette brouillée, accompagnée de semoule de blé et de sardines à la tomate. Repas royal. Il ne manquait que le verre de vin pour rendre la soirée légère…
Que demande le peuple ?
Je suis donc le maître temporaire de ces lieux.
Le lendemain matin je prends le petit déjeuner avec eux. Ils m’apprennent que le spectacle avait été annulé. C’est bien dommage pour moi. Je suis persuadé que l’on avait des choses à se raconter. C’est la vie. Je m’arrête et repars pour aller un peu plus loin. Je n’ai pas le temps de prendre racines. Je prends ce que l’on me donne avec tant de générosité.
Sa femme me prépare un casse-croûte et m’offre une banane. Une belle journée s’annonce.

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *